5 Clefs pour vous aider dans votre capacité de concentration

Gérer Votre fatigue

La fatigue est bien là, voir pour certain l’épuisement.

Vous vous demandez comment cela est possible.

N’oubliez pas que vous avez accumulé depuis un certain temps une fatigue liée à l’hiver, votre travail, votre vie de famille à gérer, mais que dans le tourbillon dans lequel vous viviez, vous n’en preniez pas conscience d’autant plus que vous aviez votre  rythme « métro, boulot, dodo » .

En lâchant la pression, notre corps nous rappelle que nous sommes fatigués, et nous invite à nous reposer. Ne minimisez pas cela, reposez vous, quitte à faire une sieste par exemple les premiers jours, ou pour les cas extrêmes à vous laisser un jour, deux jours ou plus pour vous reposer, mais en vous fixant une limite de jours. Autre alternative si vous ne pouvez pas prendre ce temps, effectuez votre horaire de travail habituel et le reste du temps, prenez du temps pour vous reposer  en lisant un livre qui vous passionne ou en faisant toute activité intérieure qui vous amène de la détente une à deux heures par jour.

Reformatez Vos repères

Quoi que l’on en dise, nous sommes formatés pour « aller » au travail, et dans ce mot il y a la notion de mouvement.

Pour certains,  cela était de l’ordre de 5 minutes mais pour d’autres de plusieurs heures.

Ce trajet représentait pour chacun  le sas de décompression entre notre vie personnelle et professionnelle. Que cela soit à pied, en voiture ou en transports en commun, notre esprit pouvait tout doucement soit par la pensée soit en s’adonnant à  d’autres activités comme l’observation, la lecture d’un livre ou de messages dits sociaux,  passer de notre “monde” au “monde extérieur”.

Clairement à la maison, changer d’une chaise à l’autre ne nous permet pas vraiment cela. Imaginez donc un autre sas de décompression : une séance de sophrologie à distance ou une séance de méditation ou toute autre élément qui vous permettrait de mettre en place un repère qui vous permettre d’identifier vie personnelle et vie professionnelle. Cela peut être aussi par exemple un bracelet que vous mettez à votre poignet pour identifier ce moment et que vous enlevez après votre journée.

Cherchez des routines

Qui plus est, le matin nous avions nos routines. J’arrive, je dis bonjour aux collègues, prend un café, discute du film de la veille ou bien refait le monde et puis me met au travail.

Tout cela n’est pas possible dans ce cas présent, plus de collègues, même si je les ai au téléphone ou par mail, le contact est différent. Et il manque quelque chose à mon quotidien.

Dans ce cas, pourquoi ne pas le remplacer par autre chose. Lire le journal, passer un coup de fil à un ami, envoyer des petits messages sympathiques aux personnes que l’on affectionne.

Dessinez votre  journée

Votre journée était structurée par l’arrivée à votre poste de travail, puis la lecture des affaires en instance, les meetings, ou autre.

Ce qui est important, c’est de recréer une structure. Par quoi je commence? C’est peut être le moment de vous poser les questions sur votre façon de procéder.

Certains disent que nous avons toujours tendance à commencer par ce qui nous fait plaisir et laissons le plus difficile pour après. Certains recommandent de faire l’inverse. Je ne serais pas aussi catégorique, il y a autant d’ « être au sens d’humain » sur terre que de façon de travailler. Prenons le temps d’observer ce qui nous est le plus confortable. Et avec le temps, nous pourrons modifier tranquillement nos comportements pour les adapter à une meilleure productivité personnelle.

La Solitude

Tout cela, les « indépendants », ceux qui travaillent de chez eux, l’ont déjà testé y compris la solitude.  Ils éprouvent les mêmes difficultés soit toutes en même temps, soit une par une.

Quoi que l’on en dise, l’homme est un animal social, comme disait un de mes amis coach, et a besoin de contact. C’est la raison pour laquelle on a vu fleurir des espaces de « coworking », des espaces de travail partagé, des espaces de « well working », et tout dernièrement une nouvelle forme de nomadisme portée par une société nancéenne, une application pour réserver des espaces de travail dans des lounges d’hôtels.

Ces espaces,  non pas à l’instar du métro boulot dodo, où l’on se rend tous les jours, à la même heure, au même endroit, nous permettent de moduler les temps où nous avons besoin de contacts sociaux. Pour certains, cela accroit leur concentration, certains auteurs à succès ont écrit des livres, dans ces espaces, pour d’autres, cela leur permet de sortir de chez eux et de leur isolement et réserve ces temps là à des tâches qui pour eux sont plus « légères ».

Dans notre cas présent, imaginons de visio conférences pour échanger sur des sujets de travail avec des personnes qui sont dans cette même optique.

Et profitons en aussi pour  prendre conscience de notre mode de fonctionnement. Ai je besoin d’un bureau pour me concentrer, ou ai je besoin de travailler dans un espace dédié ou autre. Cela nous permettra d’avancer.

Le choc

Là, je vais toucher un point sensible. Quoi que l’on dise, chacun d’entre nous a subi un choc. Soit le choc de l’annonce, soit le choc de ne plus voir certaines personnes, soit le choc de ne plus pouvoir se déplacer « librement », soit le choc du contact direct avec la maladie,  nous sommes tous sous le choc quelqu’en soit notre perception.

Et cela, en dehors de nous obliger à une réorganisation rapide, nous amène une grande fatigue.

Je vous invite à faire le point  là dessus, et à voir où vous en êtes par rapport à cela. Etre dans le déni de ce choc, ne fera qu’accentuer ce phénomène, alors qu’à l’inverse, accepter que pour nous, c’est un choc, et pourquoi c’est un choc, nous permettra d’avancer vers autre autre chose et de balayer rapidement cet état d’épuisement.

Que faire

Comprendre la situation, l’accepter et chercher les avantages, tout en  balayant les inconvénients.

Voir où vous en êtes par rapport à tout cela. Suis je inquiet, suis je stressé, ai je peur de mon avenir, ma famille me manque t’elle, mes amis me manquent ils? …; etc…et si vous répondez oui à toutes ces questions, c’est parfait, vous conscientisez ainsi tout cela et après chercherez une solution alternative pour y palier.

Cela vous permettra de retrouver rapidement votre productivité, votre créativité  et  j’ajouterais : surtout écoutez votre moi intérieur

Catégories : Le Blog