Le 11 Mai dernier, j’entamais un parcours nouveau. Un direct tous les soirs de la semaine pour apporter mon regard de coach.

Qu’ai je tiré de cette aventure? 

Intervieuwée le vendredi  dans cette émission qui a grandi “Rock Your Life”, le réalisateur de cette émission, Francis ZENTZ, me propose dès le lendemain d’animer une chronique appelée le regard du Coach.

Mon expérience de coach, je l’ai, mais une expérience de direct avec une chronique de deux minutes, je ne l’avais pas.

J’ai relevé le défi, j’ai osé être audacieuse. 

Ce fut d’ailleurs le premier thème de  l’émission de ma première chronique. L’audace.

Quelle coincidence!

Cette décision, je l’ai prise sans réflechir, à l’intuition, et me voilà en direct pendant 2 minutes pour parler de l’audace. N’était ce pas un peu audacieux?

De mon point de vue, cela semblait l’être. Du point de vue du réalisateur, non car il  avait su détecter à ce moment là, mes capacités et poser sa confiance sur cette chronique en me donnant carte blanche. Alors pourquoi ne pas lui faire confiance et y aller? telle fut ma réflexion à ce moment là.

Et bien vous savez quoi ? J’ai adoré, certes, les premiers pas étaient un peu hésitants, mais à force de travail et de perséverance, l’aisance est venue, jusqu’à ne faire plus qu’un. L’émission faisait partie de mon quotidien.

Plus de 30 directs plus tard, j’en ai tiré plusieurs conclusions

Tout d’abord, lorsqu’on est entouré et bien entouré, tout devient possible. Oui, mais, effectivement, il y a un ou plusieurs mais!

Partager les mêmes valeurs, travailler dans un environnement force de proposition mais aussi de critique au sens du terme de feedback qu’il soit positif ou négatif, et ensuite être responsabilisé vont permettre la créativité, l’authenticité, et l’expression de soi. Sans ces trois conditions, tout ne devient pas possible, d’ailleurs n’est ce pas la même chose au sein des entreprises? Confiance, responsabilité, échange ne devrait il pas être les maîtres mots pour nous permettre de nous réaliser.

Parlons objectif, clairement au départ je n’en avais pas, et puis il se sont dessinés au fur et à  mesure, un par un, tranquillement et m’ont guidé tout au long de ces émissions. Il est donc possible de commencer sans objectif, l’intuition suffisant, par contre, se poser, prendre du recul est nécessaire pour ne pas continuer de naviguer à vue, et c’est que j’ai fait.

Comme il est nécessaire de se poser et de prendre du recul pour faire le bilan.

Qu’ai je appris de cette expérience? De la constance, c’est indéniable ainsi qu’une hygiène de vie pour tenir le rythme et la concentration, mais pas que. Le regard posé sur moi, parfois difficile tant au niveau de mon image que de ma confiance qui malmenait mon côté perfectionniste, les jours où la connexion était moins bonne.

Cela m’a appris à regarder vers l’avant, refaire le monde ne sert à rien.

Je vous ressers? Oui, resservez moi un peu de tout en petite quantité

35 émissions en direct, un panel d’invités et ma conclusion. Donnez moi un peu de tout! Oui, mais de quoi? De bienveillance, d’audace, d’hypocrisie, oui même celui là, j’en veux, de courage, d’abnégation, du futur, de la plainte, du positivisme, du don de soi, de la sieste, du regard, de l’écriture, de la parole, etc… oui, mais pourquoi seulement un peu? Tout simplement, parce que trop ce n’est pas assez, et assez c’est déjà de trop. Ma conclusion, en prenant un peu de chaque ingrédient, je ne risque ni l’indigestion, ni la famine.  Et vous? Vous en reprendrez bien encore un peu ou beaucoup?

https://www.youtube.com/channel/UCsriCkCNZh_47wgMQqb3yUQ

https://www.youtube.com/channel/UCML1lvjPXZ6R8l0MgSkYz1A

Catégories : Le Blog